Immo

Quel type de sol pour une maison passive ?

Quand on désire bâtir quelque chose de magnifique, il convient de mettre dans la conception de celle-ci, les matériaux de qualité. Cela est d’autant plus valable lorsqu’il s’agit de la construction d’une maison passive. Ainsi, du choix des différents matériaux depuis le toit jusqu’à celui du sol de votre maison passive est très important. Découvrez dans cet article quel type de sol pour une maison passive.

Maison passive : critères pour choisir le type de sol

Le choix concernant les matériaux pour sol doit avoir une certaine unité dans votre maison passive. Cependant, il est clair que ce choix devrait respecter un certain nombre de critères importants.

A lire également : Bien choisir sa première maison : les clés pour faire le bon choix

  •       Les critères environnementaux : votre sol doit être local. C’est-à-dire fais à partir de matières recyclées ou matériaux recyclables pour ne pas altérer la qualité de l’air (faible émission de COV)a
  • A lire en complément : Comment appeler ENGIE gratuitement ?

  •       La durabilité : le passage fréquent à cet endroit va peser sur ce sol. Alors, il doit résister à l’eau pour les salles humides et avoir une longue durée de vie.
  •       La facilité d’entretien et l’esthétique : votre sol doit être bien évidemment facile à entretenir et coordonner avec les autres matières et meubles intégrés de votre maison passive comme la cuisine.

En définitive, le plus important dans le choix de votre sol demeure le prix. En effet, vous devez donc essayer de conserver une ambiance qui s’intègre à votre réalité économique. Prenez donc en compte le prix du matériel lui-même, mais aussi le prix de la pose.

Quel type de sol pour une maison passive

Après avoir pris en compte tous ces critères, il nous reste moins d’options pour votre sol pour maison passive.  Le choix de votre sol se fera en fonction des besoins de chaque pièce de votre maison.

Sol en bois

Les qualités environnementales d’un sol ne sont plus à plaider. En plus d’être beau et esthétique, il maintient une certaine chaleur naturelle au contact sous les pieds. Il est facile à entretenir grâce aux huiles écologiques pour éviter les vernis.

Sol en ardoise

L’ardoise une céramique de couleur noire, mate et sa surface assez rustique. Elle se marie bien avec un sol en bois. Ce matériau est  résistant à l’eau et à l’usure, ce qui est parfait pour les salles d’eau. L’ardoise est d’une grande beauté,  cher à acheter et à poser car cela demande une technique particulière.

Sol en plaques d’agglomérats

Ces plaques sont en verre recyclé. Il est esthétique, durable mais un peu cher. Il peut servir de finition pour votre cuisine.

Le béton ciré

Ce sont des matériaux qui entrent dans la catégorie des sols durs. Le béton ciré est résistant et durable, mais la production du ciment n’est pas écologique et le prix de sa confection est cher.

Le linoléum

Le linoléum naturel est un matériau très résistant et composable car fait uniquement de matières naturelles. Notez que les sous-sols humides pourraient l’endommager.

Les avantages du sol en béton dans une maison passive

Dans une maison passive, le choix du sol revêt une importance capitale. Parmi les différentes options disponibles, le sol en béton présente de nombreux avantages qui en font un choix attrayant pour ce type d’habitation éco-responsable.

L’un des principaux avantages du sol en béton est sa grande capacité à emmagasiner la chaleur. Effectivement, grâce à sa forte densité thermique, il peut stocker la chaleur provenant des rayons du soleil ou générée par le système de chauffage de la maison. Cette caractéristique permet ainsi de maintenir une température agréable et constante à l’intérieur de la maison, réduisant ainsi les besoins en chauffage et contribuant aux économies d’énergie.

Le sol en béton possède aussi d’excellentes propriétés isolantes. Avec son épaisseur suffisante et sa composition dense, il offre une barrière efficace contre les perturbations thermiques extérieures. Cela permet non seulement de limiter les déperditions thermiques mais aussi d’éviter les ponts thermiques souvent responsables des zones froides dans un bâtiment.

Le béton est un matériau durable et résistant qui ne nécessite que peu d’entretien au fil du temps. Sa solidité lui confère une longue durée de vie sans nécessiter beaucoup de réparations ni de remplacements fréquents. Ce matériau n’est pas sensible aux insectes xylophages ou autres rongeurs pouvant endommager certains types de planchers, comme ceux faits avec du bois par exemple.

Bien qu’il puisse sembler paradoxal, le béton est aussi un matériau écologique. Effectivement, la production du ciment nécessaire à sa fabrication peut émettre des gaz à effet de serre, mais il existe désormais des techniques pour réduire ces émissions et rendre le processus plus respectueux de l’environnement. Une fois installé dans la maison passive, le sol en béton contribue à réduire significativement les besoins en chauffage grâce à ses propriétés isolantes.

Il faut souligner que le sol en béton offre aussi une grande polyvalence sur le plan esthétique. Il peut être personnalisé avec différentes finitions, comme un revêtement en résine ou encore des matériaux naturels tels que les pierres ou le bois, pour lui conférer un aspect chaleureux et harmonieux avec l’ensemble de la décoration intérieure.

Si vous envisagez de construire une maison passive, opter pour un sol en béton présente de nombreux avantages non négligeables. Sa capacité d’accumulation thermique et son isolation performante permettent d’améliorer considérablement l’efficacité énergétique du bâtiment tout en assurant durabilité et facilité d’entretien. Sans oublier qu’il s’intègre harmonieusement dans différents styles décoratifs grâce aux multiples possibilités esthétiques qu’il offre.

Les alternatives écologiques au sol en béton pour une maison passive

Si le sol en béton présente de nombreux avantages pour une maison passive, il existe aussi des alternatives écologiques à prendre en considération. Ces alternatives offrent des solutions durables et respectueuses de l’environnement tout en répondant aux exigences d’une construction basse consommation.

Le parquet est un choix populaire parmi les matériaux écologiques pour revêtir le sol d’une maison passive. Fabriqué à partir de bois certifié FSC (Forest Stewardship Council), issu de forêts gérées durablement, le parquet offre une esthétique chaleureuse et naturelle. En plus d’être renouvelable, le bois possède aussi des propriétés isolantes qui contribuent à la performance énergétique du bâtiment.

Une autre alternative intéressante est la mise en place d’un sol en liège. Le liège est un matériau 100% naturel, provenant de l’écorce du chêne-liège. Sa production n’implique pas l’abattage d’arbres puisque seule l’écorce est récoltée tous les 9 ans sans nuire à l’arbre lui-même. Le liège possède des propriétés thermiques et acoustiques exceptionnelles grâce à sa structure cellulaire unique. Il offre aussi un grand confort au toucher et une résistance accrue aux chocs.

Pour ceux qui souhaitent associer écologie et originalité dans leur maison passive, il existe aussi la possibilité d’utiliser des pavés végétalisés. Ces pavés sont fabriqués avec des matériaux poreux tels que la pierre ou le béton, permettant ainsi à la végétation de pousser entre eux. Ils favorisent l’infiltration des eaux pluviales et participent à l’amélioration de la qualité de l’air en absorbant le CO2. Les pavés végétalisés offrent une esthétique unique et apportent une touche de verdure au sein même du sol.

Pour les adeptes des matériaux naturels et écologiques, il est possible d’opter pour un sol en terre crue. La terre crue est un matériau ancestral utilisé depuis des millénaires dans la construction. Elle présente d’excellentes propriétés thermiques régulant naturellement l’humidité ambiante grâce à sa capacité d’absorption et de restitution hydrique. En choisissant cette option, non seulement vous optez pour un matériau respectueux de l’environnement mais vous contribuez aussi au maintien du savoir-faire traditionnel.

Si le sol en béton reste une option intéressante pour une maison passive grâce à ses performances thermiques et sa durabilité, il existe plusieurs alternatives écologiques qui méritent d’être explorées. Que ce soit avec du parquet certifié FSC, du liège naturel, des pavés végétalisés ou encore un sol en terre crue, chacune offre ses propres avantages tant sur le plan environnemental qu’esthétique. Le choix dépendra donc des préférences de chacun.