Santé

Vaincre la dépendance à la pornographie

Les répercussions physiques, psychologiques et spirituelles de la dépendance à la pornographie sont graves. La porno-dépendance est à prendre au sérieux comme toutes les formes de dépendance.

Etre porno-dépendant ou ne pas l’être

Le premier souci avec la dépendance à la pornographie et aux images pornographiques est que la personne concernée peut ne pas être consciente de son addiction. Quand dit-on qu’on consomme trop de pornographie ? Une vidéo par mois ça va. Deux contenus pour adultes par jour – images et vidéos confondus – c’est déjà un pas vers la dépendance.

A lire aussi : C'est quoi un gros utérus ?

Abonnement aux sites porno, chat en ligne, nervosité et sensations de manque, des heures sur internet à surfer sur les sites pornos, sentiments de culpabilité et de honte…les signes de la porno-dépendance se comptent par dizaines. Voici les explications de spécialistes sur ce qu’est l’addiction à la pornographie et sur comment l’accepter est déjà un pas vers la guérison.

Parler de son addiction à la pornographie

Une fois happé dans l’engrenage de la porno-dépendance, difficile d’en sortir entre les pulsions incontrôlables, les essais ratés d’arrêter par ses propres moyens ou encore les sentiments de culpabilité et de honte. Le pire est la tendance à se recroqueviller sur soi-même et continuer à consommer.

Lire également : C’est quoi le métier d’aide-soignante ?

La solution idéale, souvent un passage obligé, est de faire appel à un psychologue spécialisé pour recevoir de l’aide. Mais avant, en parler à une personne de confiance de votre entourage est une étape cruciale. Cette étape est essentielle pour sortir de votre sentiment de honte.

Un psychologue ou un sexologue spécialiste de la porno-dépendance est à même d’identifier la souffrance et les facteurs sous-jacents à votre comportement addictif. Sachant que le sevrage à la dépendance au porno peut durer jusqu’à 3 ans…une aide professionnelle n’est pas un luxe.

Faire le bilan de tout ce qu’on perd

Quitter plutôt une soirée entre amis parce qu’on a soudainement envie d’une bonne dose de porno, cela pourrit la vie. Comme la pornographie est devenue un besoin essentiel, il est impossible de s’en passer. Les petits moments intimes – qui durent des heures en réalité -, vous déconnectent de la vie, de la réalité, de vos amis, de vos proches.

Quand on passe à l’acte jusqu’à 3, voire 5 fois par jour, impossible d’avoir une vie sociale normale. Les porn addicts en couple voient aussi leur relation partir en miettes. Prendre conscience de toute cette perte permet de trouver la motivation nécessaire pour reprendre sa vie en main.

Remplacer la pornographie par des activités saines

On est dépendant à la pornographie parce qu’on a excessivement et irrépressiblement besoin du plaisir qu’on éprouve à en consommer. L’idée est de remplacer cette source de plaisir par d’autres sources plus saines. Il est essentiel de sortir sa tête de la pornographie en occupant l’esprit par autre chose.

Commencer ou reprendre une activité sportive, prendre goût à des activités en plein air comme les randonnées, le trekking et autres escapades en pleine nature, faire la cuisine, danser…Toutes les activités sont bonnes tant qu’elles vous permettent de reprendre confiance en vous et de ne plus penser à la pornographie.