Actu

Comment entreprendre en étant handicapé ?

Lorsqu’on est en situation de handicap, les obstacles sont parfois plus nombreux et beaucoup de choses semblent inaccessibles. En milieu professionnel par exemple, les personnes handicapées peuvent avoir du mal à entreprendre. Il existe cependant des aides qui vont leur permettre de créer leur propre entreprise. Comment entreprendre alors en étant handicapé ?

Entreprendre avec un handicap grâce au portage salarial

Grâce au portage salarial, il est plus avantageux d’entreprendre avec un handicap. Vous pouvez garder le statut salarié, bénéficier du statut de télétravailleur et accéder aux aides AGEFIPH. En tant que freelance handicape, le portage salarial vous permet aussi de bénéficier d’une prévoyance sans questionnaire de santé. Contre 8 % de frais de gestion en moyenne, une société de portage salarial s’occupe de toutes les formalités administratives, juridiques et financières de votre activité. 

A découvrir également : Exploration de l'amour et de l'identité: une analyse profonde du dialogue gay dans la littérature contemporaine

Malgré votre impotence, le statut de salarié porté vous permet de négocier et d’exécuter librement vos prestations avec vos clients. Outre les avantages spécifiques dédiés aux travailleurs handicapés, ce statut donne droit à d’autres privilèges. Vous bénéficiez par exemple d’un accompagnement professionnel et pouvez cumuler des postes avec le chômage lors des creux d’activité. Vous n’avez pas besoin de capital avant d’exercer et vous pouvez changer facilement de statut.

Se faire aider par l’AGEFIPH pour la création de son entreprise

Grâce à l’AGEFIPH, vous avez la possibilité de concilier handicap et création d’entreprise. Il s’agit d’une association nationale qui a été créée en 1987. Elle a pour objectif de soutenir l’intégration professionnelle des personnes handicapées et des entrepreneurs impotents. L’AGEFIPH collecte à cet effet des fonds pour financer leur création d’entreprise et elle prend en charge toutes les dépenses nécessaires. 

A lire aussi : Spectacles de drones : Simple tendance ou véritable art du futur ?

Vous pouvez bénéficier de l’aide de cette association si vous êtes reconnus comme handicapés par la COTOREP et par la CDAPH. Il en sera de même pour les victimes d’accidents du travail ou les malades professionnels dont l’incapacité permanente est au moins égale à 10 %. Les titulaires d’une pension d’invalidité bénéficient également de l’aide AGEFIPH. À la seule condition que le handicap diminue de 2/3 leur capacité de travail ainsi que leur revenu.

Quelles autres aides sont accessibles aux handicapés voulant entreprendre ?

Handicap et création d’entreprise sont favorisés à travers de nombreuses autres aides comme Cap emploi. Il s’agit d’un organisme qui apporte son aide et conseille les personnes handicapées lors des étapes de la création de leur entreprise. Des professionnels se rendent en effet disponibles pour apporter leur soutien à ces entrepreneurs qui n’ont pas encore toutes les compétences requises. 

En tant qu’handicapé, vous pouvez également bénéficier de l’Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise (ARCE). Les bénéficiaires de cette aide sociale sont les demandeurs d’emploi créant ou reprenant une société. Au moyen de cette assistance financière, vous obtenez de façon anticipée, une partie de vos droits à l’allocation chômage sous la forme d’un capital. Le PCE demeure par ailleurs un moyen de financement pour les entrepreneurs handicapés. 

En tant qu’handicapé, vous pouvez donc entreprendre grâce au portage salarial. Vous pouvez aussi passer par des aides comme l’AGEFIPH, Cap emploi ou encore le PCE.